Je suis une femme raciste classiste et j'ai l'esprit le plus fermé du monde.

Le calcul est vite fait : je suis une des trois filles en trop! Parmi les divorcés, rares sont les hommes seuls en général, ils quittent leur femme pour une autre. Il y a aussi derrière la solitude subie des raisons plus intimes, des mécanismes inconscients. Les premiers temps, les garçons se disent : Génial! Je suis aussi un vrai garçon manqué : je parle comme un charretier. Je fais copain-copain avec les mecs, et je ne passe pas beaucoup de temps dans la salle de bains! Peut-être leur fait-elle peur : jolie, intelligente, elle a son caractère.

Toujours célibataire : je pense que mon travail a déteint sur mes attitudes

Imposée par la vie, la solitude aurore une pause avec soi-même rarement choisie. Alors avec quelques astuces pour nourriture seule, on peut positiver notre isolement ou rompre avec elle si elle ne nous convient plus. Les gamin ont quitté le nid , le divorce a été prononcé. Avec les aléas de la vie, nous voici face à nous-même, peut-être seule sur la première fois depuis plus avec 30 ans. Une solitude à adoucir. Et si cette solitude était par fait une véritable aubaine? Premier resto, premier ciné, premières vacances en manière solo … On se découvre des super-pouvoirs pour franchir des murs lequel nous paraissaient infranchissables.

Main navigation

Euphrasie Dupin — 15 novembre à 7h Je suis née au début des années , et mes parents étaient abonnés au Nouvel Observateur. Quand j'ai eu une dizaine d'années, deux rubriques m'intéressaient dans cet hebdo: la BD de Bretécher et les petites annonces coquines. Les propositions de massages alors autres recherches de demoiselles pas farouches me procuraient des émois dont ego devinais le potentiel sans avoir cependant la maturité pour les comprendre. Cet univers a radicalement disparu de ma vie lorsque je suis partie avec chez mes parents. On forniquait jusque dans les placards de la faculté. Puis arriva le prince charmant, l'installation à deux, les bébés, la division, la vie normale quoi.

LES COWBOYS FRINGANTS - Sur mon épaule

Menu Footer

L'été pose ses derniers rayons en ce mois d'octobre, avant de céder la place à l'automne. Et puis, une nuit, venu d'on ne sait quand, un froid glacial m'envahit, comme unique amant que je me suis efforcée d'oublier. Je frissonne. Je sais combien l'hiver approche et que je serai encore seule. Ce n'est pas ce que j'avais prévu. J'ai toujours été disponible pour les relations amoureuses.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button